//Que Du Web 2016 : LE salon Webmarketing de l’année

Mon retour sur les 3 jours de Que Du Web édition 2016 :

Chauvinisme normand oblige, je vais me fendre d’un rapide article / bilan sur la dernière édition de Que Du Web. Je ne vais pas trop m’étendre sur les diverses conférences que j’ai pu suivre, d’autres l’ont fait bien mieux que moi (et vous retrouverez les liens en bas d’article) mais plus sur l’ambiance générale du salon, qui est, et de très loin encore, le meilleur auquel j’ai pu participer.

Et non, pas d’images, de slideshare ou quoi (on parle même pas d’effort sur l’orthographe)… Je suis plutot fainéant comme type.

1 : Un vrai salon pour apprendre et partager, et non pas pour se faire démarcher !

Qui bosse chez l’annonceur comme moi a déjà connu cette scène : vous allez à un évenement (salon e-commerce, web etc…), vous êtes tout excité à l’idée de suivre un programme bien alléchant et… Quand vous vous arrivez vous vous retrouvé coincé entre 4 murs avec plus de vendeurs de solutions/produits/pelles que de public ! Beaucoup de salons ne sont en fait que des façades pour permettre aux différents sponsors de vendre leur soupe. La grande majorité des conférences, planquées sous des énoncés aguicheurs, ne sont en fait que des moyens déguisés pour telle ou telle société de vendre son produit… L’horreur quoi.

A Que Du Web, c’est tout sauf ça ! La plupart des conférences sont des retours d’expérience (grand compte ou indé), et s’il y’a bien quelques conférences de certains des sponsors, elles sont réalisées intelligemment, sans en faire une tribune pour tel ou tel produit. A ce titre je dis bravo aux filles de SEM Rush qui pendant l’exposé sur les niches a présenté des outils concurrents et aux gars de chez Yooda qui ont présenté des sujets détachés d’Insight ou Seeurank…

Bref, un vrai salon ou on apprend des choses à chaque conf, et si ça parait la base, je peux vous assurer que c’est rarement respecté. On note aussi que Que Du Web (encore plus vrai avec Iswag en parallèle cette année), peut faire monter le niveau technique des confs très très haut. D’ailleurs à ce titre je suis toujours halluciné par les travaux des datas SEO/Scientist/Machin qui définitivement ne font pas le même travail que moi (coucou Vincent Terrassi et son analyseur de logs à 1€ )

2 : Plus fort que Linked In, faites vous un vrai réseau !

Vous le lirez partout, le meilleur d’un salon se déroule toujours en off, lors de divers apéros / before / pauses etc… En face à face, les échanges sont débridés, les secrets bien moins gardés. Dans ce genre de salon vous pouvez rencontrer tout à la fois des responsables webmarketing chez les grands comptes (Axa, Pernod Ricard, Mister GoodDeal…), des éditeurs de site, des SEOs indépendants (des blacks comme des white) et des voisins… Et échanger très facilement avec tout ce beau monde (par exemple avec la team Korleon, très prolixes en conseils 😉 ).

Si je devais faire un bilan de mon Que Du Web sur le plan du réseau, je dirais que nous avons renforcé la communauté Caennaise en intégrant quelques jeunes très motivés, passé la vitesse supérieur sur nos projets persos avec Fyher en intégrant un nouveau comparse, gratté un script PHP à Stéphane, posé la première pierre d’un gros projet pour les SEO locaux avec un des plus grands référenceurs FR (pourtant inconnu de la « communauté »), rencontré mon pote virtuel Pascal de Clic Clic Bang Bang – la team Korleon – Marc – Vincent – Victor – Moise (ou Yeurl ? Ou Sebastien ? Ou Bruneau ???) (…), pris un apéro sur la plage de Deauville, etc etc… Bref, les gros projets naissent dans ce genre de salon !

3 : Les retours d’expérience : les meilleurs confs du salon

Qu’elles soient en format flash ou long, c’est une lapalissade de dire que les conférences sont un élément essentiel de ce genre d’événement, mais il est toujours bon de le rappeler. Pour ma part (et je ne vais pas me lancer dans les résumés), j’étais un peu à contre courant et j’ai axé ma programmation sur les retours d’expérience. 3 conférences ce sont très nettement détachées du lot selon moi :

  • Romain Mikula et son exposé flash sur les NDD expirés
  • Jacky Giang et ses techniques de filou en blogging (Coucou Sophie)
  • Stéphane Madaleno et sa conf sur comment automatiser un max de taches (dur dur de résumer sa conf en 1 phrase, mais fallait être là 😉 )

Parait que celle de Nicolas Robineau était top aussi, pas de pot je passais en même temps et n’en ai donc rien vu. J’ai beaucoup apprécié les retours d’Axa et Pernod Ricard, orientées « ok j’ai un max de budget mais voila ce que toi tu peux faire », c’était de l’hyper concret et c’est toujours marrant de voir que multinationale ou grosse PME, les emmerdes extérieurs sont exactement les mêmes… En tout cas clairement, après avoir vu les locaux, on doit être bien à bosser chez Pernod ^^ (Marie Solène, si tu me lis je veux bien une de vos meilleures bouteilles de Havana) 

4 : Une organisation parfaite

Cette fois ci, j’étais ici en temps que visiteur ET conférencier. Ce n’est pas à moi d’en juger, mais entre les exposés de Jacky, Mathieu et moi même, je pense qu’on a donné une bonne image du spirit SEO Caennais. Quoiqu’il arrive, venez nous voir au prochain apéro SEO Caen.

Que Du Web, niveau orga, c’est une machinerie de guerre, quand tu es conférencier, tout est mis en place pour te permettre d’aborder ton exposé l’esprit le plus léger possible. L’équipe organisatrice, très familiale, est toujours souriante et disponible. Du coup on a une sorte de mix fantastique entre un salon hyper pro (conf/intervenant/public) et une ambiance très détendue (buffet/apéros/plage). Pour moi QDW place la barre tellement haut que je n’ai plus aucune envie de me traîner dans un autre salon.

Bon, je suis aussi obligé de faire un article sur le carrefour central de ces 3 longues journées : le buffet ! Franchement, 3 jours avec un buffet-traiteur façon mariage, du pti dej au gouter, avec des mets frais et de qualité, c’est juste exceptionnel. Vive les huitres et les salambos ! Bravo Mr Ménard. Bon il faut aussi, puisque l’on parle de bouffe et de picole, adresser un remerciement tout particulier à SEM Rush, l’apéro privatisé au soleil sur la plage de Deauville, c’était bien WTF !

Que du Web, c’était vraiment une parenthèse dorée dans mon année, d’ou tu repars avec plein d’idées, de relations et d’une motivation toute neuve !

Un grand GRAND merci à toute la famille Peyronnet pour tout le travail accompli ! (Quoi vous les connaissez pas ?! Faites un tour ici : https://freres.peyronnet.eu/)

5 : Les autres comptes-rendus

Comme dit plus haut, beaucoup ont fait de bien meilleurs retour que moi, voici la liste que j’ai pu trouvé (Cad que j’ai pompé ça chez Jacky) (et si j’en oublie il suffit de me biper sur Twitter) :

http://www.jackygiang.com/petite-synthese-que-du-web-2016/

http://www.victor-lerat.fr/queduweb-2016-peau-conferencier.html
http://www.search-factory.fr/compte-rendu-search-factory-etait-a-ledition-2016-de-que-du-web-13/
http://www.ledzepseo.fr/queduweb-deauville/
http://www.thomascubel.com/compte-rendu-queduweb-2016/
http://fr.myposeo.com/blog/queduweb-2016-resumes-des-conferences/

Mon retour sur le jour 3 de #QueDuWeb 2016

Que du web ? Que des mercis !

http://www.ledzepseo.fr/queduweb-deauville/

http://blog.resoneo.com/2016/06/queduweb-deauville-resume-conferences/

Pour ceux qui ont tenus jusqu’ici, il me parait très important de signaler que dans ma lutte à mort contre Cédric Guérin pour savoir qui décrochera le titre de meilleur fayot des Peyronnet, je suis resté les 3 jours à QDW, lui 1 seul. No Match mec !

1 bis – (parce que c’est très important) : Vive les jeunes d’aujourd’hui !

J’ai oublié, mais je tiens à adresser une mention très spéciale à Guillaume et Simon, 2 jeunes étudiants de Caen, qui ont puisé dans leurs deniers persos pour se payer 1/2 journée sur le salon (et quand on est étudiant, c’est une grosse somme !), ils ont (c’est eux qui le disent) appris plus en 3 jours qu’en 1 an à l’école (si une école me lit…).

Une très belle motivation qui s’est vue récompenser par Sylvain Peyronnet qui a offert aux jeunes les jours manquants du salon ET un mot pour pouvoir sécher les courts ! La grande classe !

By | 2016-12-27T13:51:28+00:00 juin 20th, 2016|evenement seo|2 Comments

2 Comments

  1. Regis 20 juin 2016 at 11 h 35 min

    Salut Sylvain.
    Pas si fainéant que cela cet article.
    J’ai envie de dire que je suis d’accord avec tout. Et je te remercie pour le BL également.

  2. Cédric 22 juin 2016 at 8 h 00 min

    D’ailleurs rester seulement une journée était une grave erreur, j’ai la très désagréable sensation d’avoir raté des tonnes de choses intéressantes 🙁

Leave A Comment